Menu

Essai 2008 GT Line : sportif, le SUV ?

Quand la 205 GTI est rangée sagement au garage et que l’on cherche un véhicule pour le quotidien, on recherche une voiture avec, tout de même, de l’allure. La finition GT Line évoque la sportivité, le dynamisme, et la 2008 restylée accueille cette déclinaison. Retour sur l’essai de l’été, ses consommations, son agrément…

Récupération des clés : tour du propriétaire

La nouvelle 2008 s’affirme davantage, c’est tant mieux : voici un SUV sûr de lui, avec une face avant verticale où la calandre accueille en son centre un lion bien campé, entouré de facettes noires (chromées sur les autres niveaux de finitions). Le jonc de calandre porte l’inscription Peugeot et adopte, pour renforcer l’esprit dynamique, une écriture rouge.

Notre modèle d’essai passe aussi au rouge, et pas n’importe lequel : un Rouge Ultimate que l’on a déjà vu sur la 308 GTi : ses reflets brillants mettent en avant les ailes arrière échancrées, marquant la ceinture de caisse. A l’arrière, une double canule d’échappement est intégrée au sabot aluminium : bien que factice, elle rajoute un esprit GT assez sympathique, donnant une poupe agressive, avec son becquet noir brillant, ses feux au masque foncé et ses griffes diurnes.

En clin d’oeil à la RCZ et au Talbot Rancho, le toit bosselé est maintenu sur cette nouvelle 2008 : notre modèle a un toit vitré panoramique, apportant à l’habitacle une luminosité appréciable et conviviale. Ambiance techno aussi, avec un pack Hi-Fi JBL avec caisson de basse et des enceintes de haute fidelité, ainsi qu’un combiné tête haute au dessin lumineux de cames rouges encadrant les cadrans : emprunté aux 208 GTi, on s’y croirait presque ! Pour l’ambiance GTi, on peut aussi compter sur les crosses de portes noire et rouge, tout comme les ceintures et la sellerie.

Aux côtés de la 205 GTi, la 2008 ne manque pas d’hommages à son aînée : les extensions d’aile, la teinte rouge et des jantes brillantes qui donnent aux deux voitures une certaine exclusivité.

Roadtrip « Sur la route des vacances »

Avalant des kilomètres de ruban de bitume, on apprécie la boite automatique EAT6 sur les grands trajets : les reprises sont correctes et notre 1.2 PureTech essence trois cylindres de 110 chevaux se montre volontaire et endurant : avec son couple de 205Nm dès 1750 tours par minute, on en oublie la petite cylindrée du moteur. En ville, on retrouve le même agrément de conduite, où le pied gauche se repose. Le gabarit contenu de la voiture rend les manoeuvres faciles, notamment grâce à une visibilité correcte malgré les montants de pare brise, sans oublier la caméra de recul. Même constat avec les créneaux, on ne peut que conseiller d’opter tout de même pour le Park Assist, parce qu’il donne accès aux radars de stationnement à l’avant. Très discret, le moteur sait se faire oublier, tant on ne remarque pas de différences lorsque le Stop&Start s’active…

Précis et fidèle, on trouve facilement des itinéraires bis grâce au GPS et sa fonction d’étapes facile à prendre en main. On sort de la circulation bouchée de l’autoroute A6 et des ralentissements de la N6 pour aller s’amuser avec la voiture sur les petites routes d’Ardèche : le châssis est agréable et bénéficie d’une excellente tenue de route à la Peugeot malgré une garde au sol élevée et des amortisseurs plutôt souples. Les pneus 4Seasons offrent un grip sécurisant, avec un ESP qui n’est pas entièrement déconnectable. Soit, on fait avec et il s’avère être sécurisant. Les trains roulants suivent, et l’on apprécie le petit volant de GTi, qui, associé aux sièges semi-baquets et au compteur illuminé de rouge, donne une ambiance GTi  plaisante. Seule entorse à l’univers GTi : la boite automatique qui, en mode sport, se révèle intuitive et réactive.

Néanmoins, lorsque la chaussée est grasse, les pneus 4Seasons perdent un peu de leur agrément. Nous imputons cette différence de comportement au choix de pneus tous temps, obligatoire avec le Grip Control, et ses plusieurs modes de traction pour se sortir de situations délicates : neige, sable, boue, et un mode désactivant un moment l’ESP. On conseille de prendre ce Grip Control, rassurant les conducteurs les moins aguerris. 

Consommation

Pour suivre le rythme, le petit 1.2 ne chôme pas, mais ne se montre pas non plus très sobre en carburant. Nous avons relevé :

  • 7.0l/100km sur l’ensemble du trajet ;
  • 6.4l/100km sur autoroute ;
  • 8.0l/100km en conduite urbaine ;
  • 5.1l/100km en éco-conduite.

En bref

Alors, sportif, le SUV ? On préférera qualifier la 2008 de dynamique, avec des qualités indéniables. Plaisante et originale dans cette livrée GT Line et avec des extensions d’ailes noires, elle a un capital sympathique et ludique certain. On s’y sent bien, elle est facile à vivre et elle flatte son propriétaire par ses ajustements soignés et son look affirmé.

Polyvalente avec un coffre accessible comme un break, accueillante avec un habitacle lumineux, dynamique grâce à son châssis procurant un toucher de route agréable en accord avec le typage GT Line, la nouvelle 2008 a tout pour plaire et suppléer (et non remplacer) nos chères youngtimers. Ses atouts en font oublier ses lacunes, comme son unique prise USB à bord, les poignées absente sur le ciel de toit ou encore les pneumatiques manquant d’assurance sous la pluie. Pour le reste, les équipes du Lion proposent un crossover au gabarit contenu, agréable au quotidien et délivrant des sensations de conduite toujours aussi plaisantes. Son grand frère 3008 débarque sur nos routes, et nous ne manquerons pas d’en reparler très bientôt !

– Avec un prix d’appel de 22700 euros pour notre modèle d’essai, 2008 GT Line soigne les budgets intermédiaires : bon point !
– On aime le traitement noir et rouge rendant la voiture identitaire
– La boite EAT6 est un régal
– Un coffre accessible comme un break, et aussi vaste

– Des consommations un peu fortes pour un moteur de cette puissance
– Une antenne courte donnerait un meilleur look ! (le souci du détail)
– L’absence de poignées au plafond
– Un repose pieds alu manque : à rajouter…

Retrouvez le reste du voyage sur Peugeot News !

Nous tenons à remercier Peugeot pour le prêt du véhicule ainsi que Mazoutix pour nous avoir accompagné sur une partie du trajet avec sa belle GTi !

A propos de Tobias

Je combine ma passion pour l'écriture à celle de la 205 GTI, en passant par la photographie, les nouvelles technologies, et beaucoup de curiosité.

1 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.