Menu

2ème Ronde des Bombinettes AG Sport : course d’orientation pour grands

« Hé, on fait la Ronde des Bombinettes à Dole en avril prochain ? C’est un parcours fléché-métré »… Tope là ! Avec Jean-Marc, nous voici embarqués dans un univers qui m’est légèrement inconnu…

Reprenons le titre. Bombinettes, Dole, Parcours : OK, ça va, ça me parle. Mais Fléché, Ronde, un peu moins. On tourne en rond mais il y a des flèches ? On ne va quand même pas faire une série de ronds points à Dole, ça n’a pas de sens. Et sur 224 kilomètres, on risque d’avoir le tournis. Mais pas question de décliner l’invitation : quand on dit oui, c’est oui. Alors nous voici lancés dans une aventure bizarre, mais « t’inquiètes, ça va le faire, il ne faut pas se disputer c’est tout. » Je ne sais pas si ça doit être rassurant ou stressant, alors, dans le doute, je me contente d’être impatient !

Organisation au top, bonne humeur de mise

Sur place nous sommes accueillis par une équipe souriante qui nous explique précisément ce qu’on attend de nous : rigueur et précision sur un tracé mélangeant plusieurs types de routes, et plusieurs types d’indications… Pilote et copilote devront se fier aux indications du Roadbook reprenant point par point les différentes étapes du parcours fléché-métré. Il indique la distance entre les deux indications, la distance totale (ça, c’est pour le côté métré) et la consigne s’y rattachant (c’est le fléché). Lors du briefing des équipages, on nous parle aussi d’arrêtes de poissons, de cartes postales et de codes à relever : la promenade prend des airs de chasse au trésor et alimente encore plus notre impatience !

A droite, à dr… GAUCHE !

A intervalles réguliers, les départs des participants s’enchaînent et, rapidement, les chemins de chaque équipage diffèrent : certains prennent à droite là où d’autres tirent tout droit. On croise alors d’autres voitures faisant demi-tour, semant alors la confusion dans nos propres choix. Qui a raison, qui a tort ? Soit, nous préférons faire confiance au roadbook : en tant que copilote, j’indique au pilote les points de passage et les commentaires annotés. « Dans 500 mètres, nous irons à droite. Tu mettras à zéro ton journalier, car dans 2500 mètres nous irons à gauche. Attention, un trou est signalé ! ».

Les kilomètres s’enchaînent, et les péripéties ne manquent pas. Nous faisons demi-tour plusieurs fois, et ratons des points de passage et perdons des précieux points sur les jeux disposés le long du parcours. Mais qu’importe : le soleil brille sur la carrosserie bleue Miami et nos bras sont accoudés à la portière. Nous arrivons à destination, il est 17 heures. Il nous manque des indices que nous aurions dû relever sur le trajet pour compléter notre roadbook. Nous n’avons pas collecté le maximum de points mais sommes fiers tout de même, d’avoir pu découvrir une partie du Jura et du massif de la Serre, tout en réussissant à s’orienter malgré les difficultés disséminées le long du parcours.

A l’année prochaine ?

Je tiens à remercier Jean Marc pour l’invitation, ainsi que toute l’équipe d’AG Sport pour l’organisation parfaite. La journée et les défis ont donné à la conduite des airs de chasse au trésor, comme celles que l’on faisait avec nos copains d’école pendant les petite vacances. Les petite voitures sont plus grandes, mais l’ambiance et les rencontres sont tout aussi chaleureuses !

Multimarques, l’événement a regroupé 40 véhicules, dont une Austin Mini, une Matra Murena et des 205 GTi et une 309 GTi. Suivez AG Sport sur Facebook pour vous tenir au courant de la troisième édition : nous relèverons le challenge avec plaisir et espérons gagner quelques places dans le classement général… A l’année prochaine !

A propos de Tobias

Je combine ma passion pour l'écriture à celle de la 205 GTI, en passant par la photographie, les nouvelles technologies, et beaucoup de curiosité.

0 comments

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire