Menu

Les Grandes Heures de l’Automobile : la passion à tous les temps

Jamais deux sans trois : après une deuxième édition remarquable, les équipes des Grandes Heures ont réussi à faire encore plus fort. Retour en images et en impressions sur un week-end entièrement consacré à l’automobile d’exception sur le mythique anneau de Montlhéry, en région Parisienne.

Montlhéry a été le lieu de l’effervescence automobile à une époque pas si lointaine que ça : depuis 1924, les compétitions s’enchainaient, les équipages se lançant dans les virages relevés de l’anneau de vitesse. Le temps change, les manifestations officielles se déplacent sur des structures plus récentes et Montlhéry perd de son lustre. La dernière compétition a eu lieu en 2004 avec le quarantième grand prix de l’âge d’or. Le circuit tombe dans l’oubli et ne sert plus que pour des tests et des essais de mises au point par l’UTAC. Depuis 2010, le site est rouvert au public pour des manifestations sans chronométrage : aujourd’hui, le calendrier des manifestations se remplit et on peut voir, de nouveau, des voitures rouler au circuit.

Organisées en plateaux spécifiques, les sessions de roulage sont spécifiques pour chaque type de véhicule : motos, monoplaces, vintage, ou encore les monstres de puissance dans la catégorie Groupe B (catégorie sans limites interdite en 1986), circuit, ou rallye. Les sessions s’enchaînent et permettent de voir évoluer des périodes et des domaines spécifiques : il y en a pour tous les goûts !

Peugeot et Aventure Peugeot au diapason

Peugeot, partenaire principal, met en valeur ses modèles de série les plus sportifs en proposant au public des baptêmes en nouvelle 308 GTi. Toujours aussi efficaces, elles grimpent sans problèmes le banking de l’anneau avant de plonger dans la chicane Est placée en contrebas : les échappements paraissent tellement silencieux si on les compare aux bestiales 205 Turbo 16 de compétition, venues tout droit des stocks de l’Aventure Peugeot ! La Marque montre son savoir-faire actuel avec ses 308 et en mettant à disposition une 3008 GT en voiture de sécurité, l’Aventure l’Aventure Peugeot Citroën DS met à disposition des pilotes les voitures qui ont marqué leur époque et, au vu de l’engouement en bord de piste, continuent d’alimenter les passions.

Parlons des pilotes justement, qui sont aussi authentiques (on n’a pas dit vieux, nuance) que leurs montures : Bruno Saby a le plaisir de faire rugir le moteur de la 205 Turbo 16, comme lors du rallye de Corse 1986. Les Turbo 16 débarquent en nombre, et Jean-Pierre Nicolas prend aussi le volant de l’une d’elles, comme en 1984. Sébastien Loeb alternera entre une 205 Turbo 16, et sa 208 T16 Pikes Peak, détentrice du record de la mythique course dans les nuages américaine et récemment léguée par Peugeot Sport à son Team. Du côté des séries 300, la championne de France des Rallyes 1996 et 1997 retrouve son Champion, le tarmac master Gilles Panizzi à bord de sa 306 Maxi. Cédric Robert reprend la 307 WRC pour un moment riche en nostalgie. La nouvelle 308 Racing Cup ne démérite pas : Julien Gilbert démontre les capacités de la petite qui commence à écrire ses propres Grandes Heures dans les compétitions du constructeur et en course d’endurance. Moins sonore que les autres, elle n’en demeure pas moins efficace pour autant. Les 505 superproduction sont aussi représentées, dans leur livrée d’époque : en effet, les plus curieux ont remarqué les marquages publicitaires réalisés au pinceau !

Peugeot et l’Aventure Peugeot sont main dans la main et proposent leur vision de l’automobile : celle du plaisir de conduite, que ce soit en voiture récente ou ancienne. En témoigne la parade des Clubs mettant en avant les associations promouvant les modèles qui font partie de l’histoire du Lion. On peut compter sur la présence du Club 405, Club 205, Club 306, Club 406, et sur nos confrères du 205 GTi Club de France. Tous réunis par L’Aventure Peugeot Citroën DS, on dénombre pas moins de 170 véhicules en mouvement sur l’anneau de Monthléry. Un bel hommage des passionnés à leurs modèles fétiches ! C’est aussi ce week-end que les gagnants de #MaPeugeotRénovée confient leurs 306 aux équipes de L’aventure Peugeot.

Grandes Heures et Grand Spectacle

Les spectateurs se placent en bord de piste, et les endroits clés sont nombreux : embusqués dans la chicane nord située à l’autre bout du circuit ou depuis les tribunes de la pit lane, nous admirons un exceptionnel ballet où tous nos sens sont en éveil. La sonorité rauque des échappements fait trembler le sol, l’odeur de la gomme brûlée et les effluves d’essence monte à nos narines. Visuellement, nous apprécions l’état cosmétique des voitures, toutes plus belles les unes que les autres…et fiables, il faut le souligner. Les deux paddocks sont survoltés : entre deux roulages, clé à cliquets dans les mains, les mécaniciens et pilotes inspectent les organes mécaniques, les trains roulants des montures. Parfois produites en très petite série, voire même uniques en leur genre, elles font l’objet de soins particuliers. C’est comme si, toutes les heures, on réalisait une petite révision de notre voiture de tous les jours.

Tant d’efforts de la part des pilotes et mécaniciens qui ravissent les visiteurs venus en nombre. L’automobile attire toujours les simples curieux ou les grands passionnés, qui en profitent aussi pour rencontrer des personnalités de renom : les Grandes Heures rendent accessibles des stars qui sont souvent inatteignables. Au détour d’un stand de boissons, on a pu croiser Giles Panizzi, combinaison nouée à la taille, en train de souffler après une démonstration en 306 Maxi. Non loin de lui, Sébastien Loeb est en pleine séance de dédicaces. L’ambiance est bon enfant, familiale et détendue, sous un soleil parfait pour parfaire une dernière fois son bronzage. Ces deux journées sont inoubliables, nos jambes s’en souviendront : mais quel plaisir de retrouver les amis et entendre tous ces moteurs vrombir… Mais dimanche soir arrive bien trop vite. Il faut rentrer chez soi avec plein de souvenirs en tête, et affronter quelques bouchons parisiens avant de retrouver les voies rapides : le retour au réel est douloureux, mais on prolonge le plaisir en rentrant avec nos vaillantes 205.

Les Grandes Heures est un hommage aux automobiles qui ont marqué leur temps, et qui continuent à alimenter les passions des mordus de voitures. Mais l’Histoire de l’automobile s’écrit aussi au présent, alors on peut aussi admirer des voitures plus récentes : qu’importe, la passion est la même : les Grandes Heures sont à tous les temps.

 

Merci à l’organisation du Team officiel, de Peugeot, de l’Aventure Peugeot Citroën DS, pour ce moment hors du temps, loin du quotidien grisant.

Album Photos

 

A propos de Tobias

Je combine ma passion pour l'écriture à celle de la 205 GTI, en passant par la photographie, les nouvelles technologies, et beaucoup de curiosité.

0 comments

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire