Menu

Les Grandes Heures de l’auto : Acte 4

Pour la quatrième année consécutive, les grandes heures autos ont eu lieu sur le mythique Autodrome de Linas-Monthléry proche de la région Parisienne. Suivez le guide !

Comme à notre habitude, le Club GTIPOWERS était présent tout le week-end avec pas moins de 24 voitures et une trentaine de personnes. Dans les modèles qui ont répondu présent on pouvait compter sur une 309 GTI16 Noir (rare), une 205 GTI série « Le Mans » (encore plus rare) qui fut produite en Suède, une GTI équipée pour le handicap de notre membre Stéphane, une griffe et des modèles plus classique comme des 1.9l ou 1.6l.
Pour revenir sur le série Le Mans, ce modèle très rare est équipé d’options atypiques avec un volant et pommeau en bois, une prise dans l’habitacle pour préchauffer la voiture dans les hivers très froid (-20°), des laves phares, l’enjoliveur de malle arrière lisse entre autre. Au total il y avait deux modèles réunit au même endroit le même jour, autant dire une prouesse vu la provenance de la voiture et sa rareté.

Nous étions accueillis par nos amis de l’aventure Peugeot et entourés des clubs fédérés : on pouvait y trouver le 205 GTI Club de France, le Club 205, Dimma Design, le Club 405, le Club Peugeot Sport UK (venu tout droit d’Angleterre) pour ne citer qu’eux.

On ne présente plus cet événement, qui prend de l’ampleur chaque année grâce à la venue de pilotes et des constructeurs de renoms. Ils jouent le jeu en venant avec des modèles mythiques.
Pour vous remettre dans le contexte, cet événement se déroule tous les ans, fin septembre, sur l’anneau de vitesse de Linas-Monthléry autour de la région Parisienne. Ce circuit sort de terre en 1924, et, au fil des décennies, il voit passer des compétitions emblématiques. Mais en 2004 le circuit tombe dans l’oubli, une page se tourne sur l’âge d’or de la compétition auto Parisienne. Il devient un circuit de tests et de mise au point pour l’UTAC.
Cette année, nous avons constaté des gros changements autour du circuit, il se structure avec des « parkings » où des zones de stationnements plus importante que les années précédentes.

Un des faits marquants de cette nouvelle édition est, pour nous, l’absence du constructeur Peugeot, coorganisateur des précédentes éditions. Cette absence s’est clairement ressentie auprès des passionnés présents, puisque nous n’avons pas eu accès à la parade des clubs sur le circuit.
De plus, nous étions stationnés loin du cœur de l’événement et nos demandes sur place n’ont jamais su trouver une oreille attentive. Tous ces faits ont laissé un goût amer aux passionnés ayant parcouru de nombreux kilomètres pour venir. La parade des clubs et le roulage sur circuit restent pourtant un moment magique pour le public et les passionnés. Pouvoir ressentir les effets si particuliers que la piste surélevée offre aurait dû être partagée avec les clubs présents. Je ferme cette parenthèse en espérant que l’année prochaine nous serons un peu mieux considérés.

Cette année l’événement a eu lieu sous un soleil rayonnant, qui nous a permis de profiter des différentes séries qui ont assurés le spectacle. Une seule 205 Turbo16 groupe B Evo1 (ex Jean Pierre Nicolas) avait fait le déplacement, et c’est toujours un vrai plaisir à voir rouler. Voici quelques photos de la voiture en statique et en dynamique.

Évidemment elle n’était pas seule, les plateaux étaient assez riche en modèles : beaucoup de Porsche avaient fait le déplacement, mais aussi des Audi, des voitures de courses d’époque comme des alpinettes, R5 Turbo, AC Cobra, Ford GT40 et bien d’autres….  Mon coup de cœur revient aux plateaux que je vous partage en photos : regroupant des voitures d’époque sans assistance, faisant un bruit, que dis-je, une mélodie assourdissante. Ces modèles n’aimant que les haut régime moteur, sentant l’essence, loin de ce que nous réserve l’avenir. Je vous laisse admirer en photos :

J’ai pu admirer la Peugeot 403 du Tour Auto à l’action, elle ne ménage pas ses efforts pour une vieille dame :

Nous espérons vous donner rendez-vous l’année prochaine pour la 5ème édition. Nous laissons toutes les cartes entre les mains de l’organisation pour nous faire rêver pour cette future édition. Merci à tous les membres venus sur place, à l’Aventure Peugeot pour son accueil, ainsi que tous les clubs cités au début de l’article pour leurs bonnes humeurs.Les mots ne remplace pas les photos, je vous laisse admirer tout ces monstres mécaniques en images :

 

A propos de Jean-Pierre

Autodidacte, je combine ma passion pour la 205 GTI et les nouvelles technologies. J'allies ces deux activités pour faire vivre de beaux moments aux passionnés qui suivent le club GTIPOWERS.

0 comments

Aucun commentaire pour le moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.